Nouvelle augmentation du chômage : il faut changer de politique économique

Communiqué de presse d’Emmanuel Maurel, Marie-Noëlle Lienemann et APRÉS
Le taux de chômage poursuit sa hausse. Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (sans aucune activité) a augmenté de 0,5% (+16 300), au troisième trimestre 2018, selon les chiffres publiés par le ministère du Travail, jeudi 25 octobre. Le nombre de personnes exerçant une activité réduite courte (catégorie B) augmente de 2,1% par rapport au trimestre précédent et celui des personnes en activité réduite longue (catégorie C) recule de 0,8%. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi des trois catégories augmente de 0,4% sur le troisième trimestre (+21 700) et de 0,6% sur un an.
Cette nouvelle augmentation du chômage vient démontrer l’échec des politiques économiques d’inspiration libérale conduites d’un quinquennat à l’autre : croissance atone, activité manufacturière en baisse avec de nouvelles fermetures de sites, stagnation du pouvoir d’achat…
Le rapport sur le CICE avait déjà démontré que la politique de l’offre fondée sur la « baisse du coût du travail » coûtait terriblement cher sans donner de résultats en termes d’emplois ; sa transformation définitive en suppression pérenne de cotisations sociales patronales ne donnera pas plus de résultats, bien au contraire.
Cette situation et la démonstration par les faits nous rappellent à nouveau avec force à quel point il est urgent de changer de politique économique. Qui peut croire qu’il suffira à ces 21 700 personnes de traverser la rue pour résoudre le problème ?!
Depuis 2013, nous n’avons cessé de faire des propositions construites, cohérentes, chiffrées et financièrement étayées que nous avons présentées dans un plan de relance écologique et sociale, fondé sur le soutien au pouvoir d’achat et à l’investissement public et privé.
Les solutions existent pour sortir de l’impasse où nos gouvernements ont conduit le pays. Une autre politique économique est possible : elle devient surtout chaque jour un peu plus indispensable !