Le JSL – Denis Lamard : « Je quitte le Parti socialiste ! »

Conseiller régional de Bourgogne Franche-Comté, membre du Conseil national du PS et président des Amis de la Rose à Frangy-en-Bresse, Denis Lamard vient de décider de quitter le Parti socialiste. Il suit Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann et dézingue déjà son ancienne maison.

Le Journal de Saône-et-Loire – 15/10/2018 à 13:45 – mis à jour le 17/10/2018 à 15:26

« Oui, je quitte le Parti socialiste. Cette décision a été longuement murie. Je suis le mouvement d’Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann », a indiqué Denis Lamard ce lundi midi au JSL.

Le Conseiller régional Bressan précise « je suis rentré au Parti socialiste au siècle dernier pour défendre des valeurs. Aujourd’hui, je ne retrouve plus ces valeurs.  On se demande si le PS est encore le parti des classes populaires. » Le Bressan, proche de Montebourg, estime : « ce parti refuse toujours de tirer les leçons du quinquennat précédent. Il en est presque à demander le retour de François Hollande… »

Un Parti « indécrottable »

Denis Lamard note : « le dilemme a toujours été : est t’on plus utile à l’intérieur ou à l’extérieur ? Je constate qu’aujourd’hui ce parti est indécrottable. à force de tirer sur l’élastique, il a cassé. Je ne me retrouve plus dans ce parti, que je ne crois plus en mesure de rassembler à gauche. »

Le Conseiller régional ne rejoint pas la France Insoumise pour autant « nous allons créer un mouvement qui sera en mesure de discuter avec les autres comme la France Insoumise. »

Et Frangy ?

Denis Lamard est aussi le président des Amis de la rose qui organise chaque année la fête de Frangy-en-Bresse. Que va devenir celle-ci ? « on va déjà faire le bilan de cette été et on verra. De toute façon, la grande majorité des organisateurs ne sont déjà plus au PS. C’est d’ailleurs en partie pour ça que je pars. Aujourd’hui, la plus grande fédé du PS c’est celle des socialistes qui sont déjà dehors. »

Le Bressan assure « l’histoire du chamboule-tout avec Moscovici à Frangy est anecdotique [NDLR : le commissaire européen se retrouvait bon à dégommer au milieu de Trump, Wauquiez ou Marine Le Pen]. On voulait surtout faire passer un message pour qu’il ne soit pas tête de liste aux Européennes. je pense qu’on y a un peu contribué. Mais malgré tout, on n’a pas réussi à sauver la ligne. Le PS s’apprête à se vendre aux libéraux sur le plan européen. »

Toujours membre de la majorité régionale, mais…

Denis Lamard, élu sous l’étiquette PS en 2015 aux régionales en Bourgogne Franche-Comté, souhaite t-il garder son mandat ? « Si ceux qui ont été élus avec l’étiquette PS, mais qui ont appelé à voter Macron au 1er tour de l’élection présidentielle, comme Marie-Guite Dufay, rendent leur mandat, alors je ferai de même. »

Le Bressan est t-il toujours membre de la majorité régionale en Bourgogne Franche-Comté (qui ne tient qu’à une voix) ? « Tant qu’on fait ce qu’on a dit et qu’on respecte notre programme, je resterai dans la majorité sans aucun d’état d’âme. Mais si on sort de ce programme, par exemple en ne proposant pas des transports scolaires totalement gratuits, alors les choses risquent de se passer autrement… »

Benoit Montaggioni